Petit détour par le Pays de Galles

28 / 03 / 2014 | S.A. Degueurce

Bonsoir !

Les trois groupes qui sont arrivés en tête lors de la chasse aux trésors d’hier se sont vus remettre leur prix aujourd’hui : un sac de charbon pour les vainqueurs, et un bâton de dynamite pour les deuxième et troisième prix ... Bref, de quoi se régaler puisque le fudge n’est pas chose à laisser nos élèves indifférents.

Vous l’aurez compris, nous nous sommes rendus dans l’après-midi au Big Pit, une ancienne mine de charbon désormais transformée en musée.

Marine de 2nde 3 nous raconte :

"L’après-midi, nous nous sommes rendus à Big Pit, une ancienne mine de charbon où nous avons pu prendre conscience de la dureté des conditions de travail des mineurs. Cela nous a même attristés d’apprendre que des enfants de 5-6 ans travaillaient dans les mines au dix-neuvième siècle. Comme ils travaillaient à la lumière d’une chandelle, nous avons même éteint nos lampes frontales afin de nous rendre compte quelques secondes de ce que c’est que d’être plongé dans le noir pour travailler. Nous nous sommes également cognés plus d’une fois à cause des plafonds très bas".

Savez-vous qu’à cette époque, les équipes de sauvetage qui devaient secourir les mineurs après un coup de grisou, descendaient dans la mine avec une cage où se trouvait un canari ? L’oiseau étant très sensible au dioxyde de carbone, sa mort soudaine indiquait aux mineurs qu’il ne fallait surtout pas s’aventurer plus loin dans les allées.

Marine continue :

"Ce matin, nous avons visité le château de Cardiff et son donjon. Nous avons été impressionnés par la taille de sa bibliothèque, la hauteur du donjon ainsi que les décors du château."

En effet, le comte de Bute était un homme extrêmement riche au dix-neuvième siècle. Il possédait une grande part des terres sur lesquelles le charbon était exploité. Couplé à son talent pour les affaires - il fit construire des docks dans le port de Cardiff pour y faire transiter tous les exports de sa production de charbon vers l’étranger - sa fortune lui permis d’engager l’architecte William Burges pour redessiner l’intérieur de son château à la fin du dix-neuvième siècle. Burges dessina des pièces de style différent, son style architectural de prédilection étant le style néo-gothique.

Merci à Marine de nous avoir fait part de ses impressions concernant cette journée au Pays de Galles.

Nous adressons également nos remerciements à Maelle, également élève de seconde, pour ses photos dont certaines figurent ci-dessous.

A demain !

PNG PNG PNG
PNG PNG PNG
PNG PNG PNG
PNG PNG PNG
PNG PNG PNG
PNG PNG PNG