JO de Sotchi : attention aux espions et aux hackers russes

06 / 03 / 2014 | So Brandon

Source : www.lemondeinformatique.fr, article de Jean Elyan

A quelques heures de l’ouverture officielle des Jeux Olympiques d’hiver 2014, l’US-CERT (United States Computer Emergency Response Team Computer) a recommandé aux participants du JO qui iront à Sotchi de ne pas stocker des informations compromettant leurs vies privées. L’USCERT conseille même de laisser le portable à la maison et d’acheter des appareils sur place. Avant de quitter le pays, pour éviter les malware (programme nocif) ils devront nettoyer leurs appareils.
Dans mon article précédent sur le programme "muscular", nous savons que la NSA après un long débat sur la vie privée au regard de la lutte antiterroriste peut collecter des données privées. Cependant en Russie, ces débats sont inexistants, c’est-à-dire que le gouvernement a un droit incontestable sur la collecte de donné privée.

L’USCERT permet de maintenir une internet fort et sûr pour tous les Américains en répondant à des incidents majeurs. Elle constitue la cybersécurité américaine.

Les services de sécurité Russe (FSB) peuvent tout espionner.

Selon L’USCERT, l’opérateur national des télécommunication Russe Rostélécom fournit lui-même la technologie de surveillance. Le gouvernement a juste besoin de taper des mots clés pour rechercher et filtrer les communications.
Donc les participants doivent comprendre que leur communication ne sont pas privées.

La Russie a le droit de confiscation.

La Russie héberge aussi des cybercriminels.

Les wifi publics ne sont pas sûrs, donc une clé 3G prépayée est conseillée.

Ceci constitue donc les recommandations du ministère de la sécurité intérieure américain à l’attention de ses ressortissants.